La Journée Gros pulls à partir de 2016

Coopérer, aux plans national et international !

En 2015, lors du sommet climatique de Paris, près de 200 pays ont conclu un nouvel accord ambitieux sur le climat. En 2030, 40% de gaz à effet de serre en moins devront être rejetés par rapport à 1992. Raison pour laquelle la barre a aussi été placée plus haut lors de la campagne de la Journée Gros pulls 2016.

Le réchauffement climatique a des conséquences locales, mais c’est surtout un problème global. Il convient donc de ne pas coopérer seulement au plan national, mais aussi international. Les actions qui ont démarré lors de la Journée Gros pulls 2016 ne se limitaient plus à une seule journée par an mais se prolongeaient pendant un mois et mettaient l’accent sur la coopération à l'intérieur du pays et à l'étranger. En 2017 aussi, avec les établissements scolaires, les entreprises, les pouvoirs publics et les organisations de la société civile, la Journée Gros pulls poursuivra la construction d’un réseau international dans le but d’exercer un impact accru sur les rejets de gaz à effet de serre et partant, sur le réchauffement climatique.